Abonnez-vous à la newsletter !

Cicéron Angledroit

Auteur de romans policiers (mais rigolos quand même)

Cicéron Angledroit

Auteur de romans policiers (mais rigolos quand même)

Voeux 2018

“Aide-toi, le ciel t’aidera”… Combien de fois ai-je entendu cette maxime étant petit ? C’est sans doute de là que me vient cette profonde aversion pour ces vœux à date fixe et ces réjouissances obligatoires. Cette période est plutôt mélancolique chez moi et je ne m’en réveille que le 1er janvier. Et nous sommes le 1er janvier. Ouf ! A mon avis (humble), chaque jour commence une nouvelle année. Prenons, par exemple, celle qui commence le 10 avril et qui se termine le 9 avril de l’année calendaire suivante. Eh bien elle comporte exactement 365 jours. Vous pouvez recompter, je ne me goure pas. Et pour les années bissextiles elle en a aussi 366. Magique, non ?

Alors pourquoi choisir systématiquement ce 31 décembre au soir pour fêter l’année qui arrive ? On patauge, le 31 décembre, les jours sont courts et les nuits froides, le 31 décembre, la nature est quasi morte, le 31 décembre, la note de chauffage grimpe à donf, le 31 décembre, la voiture démarre mal et on a tous la sphère ORL encombrée, le 31 décembre, nos chats dorment toute la journée, le 31 décembre et les dernières courses de l’année se font dans le stress, sous la pluie et éclaboussé par les bagnoles qui font la queue leu leu dans les flaques d’eau des parkings, le 31 décembre. Bref, mauvais choix !

Chaque jour une nouvelle année commence. c’est incontestable. Alors si, contre ce principe, je devais choisir un jour pour la fêter ça serait plutôt le 15 juin. Les jours sont longs, le 15 juin, les arbres ont des feuilles et il y a des oiseaux sur les branches, le 15 juin, on marche nu-pied sur les pelouses, le 15 juin, et pour peu que ça tombe un jeudi, le 15 juin, les parkings des supermarchés sont vides et secs, on ouvre les fenêtres en grand, le 15 juin, nos chats grimpent aux arbres, le 15 juin, on se colle pas nos nez froids et dégoulinants en s’embrassant, le 15 juin. Bref, que des avantages !

Ceci étant, puisque personne ne m’écoute : Bonne et heureuse année à toutes et tous ! Mais profitez de chaque jour qui passe, le bonheur ne se calendérise pas.

Cicé