Cicéron Angledroit

Auteur de romans policiers (mais rigolos quand même)

Cicéron Angledroit

Auteur de romans policiers (mais rigolos quand même)

Cicéron lit les autres

Chères amies, chers amis,

Cette nouvelle année ( une de plus !) m’a donné l’envie de dynamiser un peu le beau site où j’ai le plaisir de partager avec vous. J’écris – certains d’entre vous le savent – mais je lis aussi. Peu, c’est vrai. Et puis très souvent, je n’aime pas. Je suis très difficile avec ce qu’écrivent les autres. Je suis un lecteur qui ne fait pas d’efforts. Si j’aime pas, je ne persiste pas. Ce qui ne veut surtout pas dire que c’est pas bon. Loin de là ! Je n’ai aucune prétention, juste que des ressentis. Quand j’accroche pas, j’accroche pas. Je lis un peu de tout. Sauf des thrillers… ou vraiment rarement. Je me suis arrêté à Jonquet et j’ai jamais trouvé mieux. Mais, parfois, je reçois un coup de poing au bide.

Et c’est de ces coups de poings que j’aimerais, à l’occasion de cette nouvelle rubrique : « Cicéron lit les autres », vous faire partager. Ils ne seront pas nombreux – je lis peu – et pas forcément réguliers mais je vais quand même m’attacher à faire vivre ces coups de cœur. J’aime, vous le savez, les polars. Mais j’ai horreur des stéréotypes. Pas envie de voir toujours la tête de Richard Berry (que j’aime pourtant beaucoup) s’imposer derrière chaque flic alcoolo-cabossé-veuf qui s’extrait tout seul les balles gobées avec une épingle à nourrice, en se serrant lui-même le garrot avec les dents, dans une cave humide où il reste 28 jours en convalescence sans manger ni boire et dont il ressort pour massacrer les coupables dans un final délirant. Pas envie, non plus, de le voir en perpétuel conflit avec la jeune adjointe canon qu’on lui a imposée et qui finiront, l’un dans l’autre, devant un beau coucher de soleil. « C’est pas gagné » vous allez penser. En effet ! Je ne « chroniquerai » (comme on dit) donc que des trucs qui m’ont marqué et plu. Sans, pour autant, vous livrer un résumé ou recopier la quatrième de couverture, ni spoiler le truc. Pour l’histoire, il y a l’auteur. S’il y a des trucs qui m’embêtent je le dirais. Même si je n’ai pas (ça se saurait) la science infuse. Même si ce que j’écris moi-même est loin de prétendre faire école. Juste avoir envie, vous donner envie. Voyager et vous faire découvrir. Nous balader ensemble par bouquins interposés.

À très vite !

Cicé.