Cicéron Angledroit

Auteur de romans policiers (mais rigolos quand même)

Cicéron Angledroit

Auteur de romans policiers (mais rigolos quand même)

Comme un cheveu sur le wok

Rien ne va plus ! L’équipe s’éparpille. Comme si, fatigué, mon univers s’effondrait sur lui-même. Où sont mes repères ? Mais, c’est bien connu, quand on touche le fond, il suffit d’un coup de pied pour rejoindre la surface. Une rencontre – dans la vie, il n’y a que ça, les rencontres – avec un jeune avocat d’origine chinoise va me remettre sur les rails. Modestement mais indéniablement. Nous allons visiter le treizième arrondissement au cœur de ce bouquin. Tout tourne autour : la rencontre et la suite. Une affaire fastoche. Quand on redémarre faut faire gaffe de ne pas caler aussitôt. Je dois prouver l’innocence d’une jeune étudiante chinoise, enfermée à tort à Fleury, accusée de prostitution et de proxénétisme. Rien que ça ! Une mission dans l’intérêt des familles et pour sauver l’honneur de la justice. J’ai juste à lui trouver un alibi irréfutable. Flanqué de Momo, nous voilà embarqués entre une boîte minable de Pigalle et le gratin universitaire national. Deux mondes nouveaux pour nous. Mais vous nous connaissez, moins on est compétents, mieux on avance. Ça vous dirait de nous suivre et de sauver cette pauvre Xiao qui croupit derrière les barreaux du quartier des femmes de la plus grande prison d’Europe ? Je compte sur vous, on va réussir. Entrez dans la danse, dans la pole-dance même, la récompense est au bout.

Un livre qui bouscule un peu les codes des « Cicéron », qui se veut plus didactique, plus précis… Quelqu’un a dit « plus sérieux » ? Faut pas pousser quand même. C’est toujours la même bande. On est tous là… ou presque.

On en parle

Lyvres : « Un onzième volume qui amorce un changement dans la collection des aventures de Cicéron Angledroit, un changement en douceur qui appelle une suite que j’attends.« 

Lire l’article