Cicéron Angledroit

Auteur de romans policiers (mais rigolos quand même)

 

Cicéron Angledroit

Auteur de romans policiers (mais rigolos quand même)

 

Tel est pris qui croyait pendre

Quand Cicéron et sa bande quittent le Val de Marne pour la Bretagne… Tout part d’un pendu et d’un tué par balle, assassinés à Vitry, et qui s’avèrent avoir de fortes accointances bretonnes, notamment entre Combrit, Quimper et Concarneau, le triangle des emmerdes dures. Nos enquêteurs dépaysés vont devoir fouiner dans une conserverie de la zone portuaire Concarnoise, où leur flair ne décèlera pas que des odeurs de bulots… Bottes aux pieds, la fine équipe se jette à l’eau.

Amis bretons, nous voilà !

Viscéralement attaché à ma banlieue comme vos moules à vos rochers, je voulais, à l’occasion de ce dixième roman, déroger à la règle et, surtout, remercier la Bretagne. La Bretagne sans laquelle rien, ou pas grand-chose, ne serait arrivé. Ça a commencé par une inespérée invitation au Chien Jaune en 2015, le célèbre festival du polar de Concarneau, ça a continué par la rencontre déterminante de Jean Failler, le fameux breton qu’on ne présente pas, puis, de fil en aiguille, mon arrivée aux Editions du Palémon qui m’ont accueilli à bras ouverts. Ensuite, comme rien n’est dû au hasard, cette étrange origine bretonne, par sa branche maternelle, de René. Il ne nous en a pas fallu davantage pour passer le péage de La Gravelle, sur l’A81, qui nous a fait quitter l’Empire des autres (les autres étant l’ensemble des non-bretons) et nous a catapultés dans votre belle région, votre beau pays. Ainsi donc si, nous, Vanessa, Momo, René et moi allons découvrir les charmes de l’ouest, vous, amies bretonnes, amis bretons, allez pouvoir nous suivre dans cette histoire qui nous baladera, vous et nous, entre Concarneau, Combrit, Bénodet et un peu Quimper. Les faits sont bien sûr totalement le fruit de mon imagination mais j’ai essayé de respecter au plus près le cadre tout en évitant les poncifs qui tournent vite à la caricature. Alors attachez votre gouriz* et suivez-nous ! Vous en découvrirez de bien belles. Je remercie également la communauté des bulots sans laquelle cette histoire manquerait et d’iode et de sel.

*Gouriz : Ceinture en breton moderne.

On en parle

Livres Addict :  » Le petit plus dans les polars de Cicéron sont ses personnages.« 

Lire l’article

LectureChronique2.0 :  » L’auteur est formidable. Dès la première phrase, on rit. Et ça ne s’arrêtera qu’à la fin de l’histoire, autant vous dire que vous allez passer un excellent moment. « 

Lire l’article

Chantal Lafon :  » Lisez ! « 

Lire l’article